En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu SNE

Société de Neuroendocrinologie

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Le mot du Président

02 janvier 2003

C'est une tâche exaltante mais aussi une grande responsabilité que de succéder à quatre Présidents qui étaient tous des fils spirituels de Jacques Benoît, descendants en ligne directe du fondateur de notre Société. Le Bureau nouvellement élu s'efforcera d'être digne de la confiance que lui a accordée le Conseil, de rester à l'écoute de tous les membres de la SNE et de servir au mieux les intérêts de notre Société. Dans la période difficile que connaît la recherche publique française, nous essaierons de garder le cap et de porter haut les couleurs de la Neuroendocrinologie francophone.

Je tiens tout d'abord à rendre hommage au Bureau sortant qui n'a pas ménagé ses efforts pour que la SNE conserve une position leader parmi toutes les autres sociétés de Neuroendocrinologie. Nous avons maintenant des statuts en bon ordre grâce au sérieux toilettage réalisé par Alain Enjalbert, un site web digne d'une grande société scientifique mis en place avec professionnalisme par Yves Tillet, et un listing de nos membres remis parfaitement à jour par Olivier Bosler. Qu'il me soit aussi permis de remercier les laboratoires Servier, et tout particulièrement Béatrice Guardiola-Lemaître, qui soutiennent fidèlement les efforts de notre Société envers les jeunes chercheurs en Neuroendocrinologie et qui contribuent ainsi activement à l'une des principales missions que s'est fixée la SNE.

L'année 2002 a été celle de l'envol de l'International Neuroendocrine Federation, fortement soutenue par la SNE, avec l'organisation du 5th International Congress of Neuroendocrinology à Bristol, le premier congrès organisé sous l'égide de l'INF. La création d'une telle Fédération représente un réel défi, notamment en raison de l'hétérogénéité des Sociétés, Associations, Groupes, etc… de Neuroendocrinologie qui la composent et des inévitables chevauchements de ces différentes structures. Une plus grande attention devra être portée dans les congrès à venir sur la répartition géographique des conférenciers invités pour que toutes les sociétés constituantes soient équitablement représentées. Mais nous devons regarder avec indulgence ces petites erreurs de jeunesse et faire en sorte que l'INF fédère plus largement encore toutes les forces de la neuroendocrinologie pour la promotion de notre discipline au niveau international.

Nos yeux sont maintenant tournés vers les réunions à venir et tout d'abord vers le XXXIème Colloque de la SNE qui sera organisé en septembre 2003 à Paris par Jacques Epelbaum et son équipe. Avec l'esprit d'ouverture et le goût pour l'expérimentation qui les caractérisent, nos collègues d'Ile-de-France ont souhaité que la dernière journée du Colloque soit jumelée avec la réunion annuelle du réseau LARC-Neuroscience. Nul doute que ce nouveau Paris sera réussi. Le XXXIIe Colloque qui sera organisé en septembre 2004 à Montpellier par Françoise Moos et ses collègues nous permettra de renouer avec la grande tradition des colloques franco-canadiens et de faire revivre les souvenirs du colloque mémorable du Manoir des Sables que nous avaient offert Nicole Gallo-Payet et nos amis québécois en 1995. Afin de poursuivre la politique de rapprochement avec les sociétés sœurs menée par les précédents Présidents de la SNE j'ai ouvert des discussions avec la British Society of Neuroendocrinology en vue de l'organisation en 2005 d'un colloque franco-britannique qui fera suite à ceux de Rennes (1988) et de Lille (1998). Le prochain congrès de l'INF, le 6th ICN, sera organisé à Pittsburgh en juin 2006, juste avant le congrès de l'Endocrine Society qui se tiendra à Boston. Tout en recommandant sans ambiguïté la participation du plus grand nombre de neuroendocrinologistes français au 6th ICN, le Conseil Scientifique s'est prononcé en faveur du maintien du Colloque annuel de la SNE en 2006. En effet, au Congrès de Bristol, même si avec sa soixantaine de représentants la délégation française était l'une des plus importantes numériquement, à égalité avec celles des USA et du Japon, cette participation reste très en deçà de celle que nous connaissons à nos Colloques annuels. Enfin, je me permets d'user du privilège du Président pour vous recommander de participer nombreux au 5ème Colloque de la Société des Neurosciences qui se tiendra en mai prochain à Rouen. La Neuroendocrinologie y sera à l'honneur, avec pas moins de trois symposiums organisés par des membres de la SNE.

En cette période de vœux, permettez-moi d'exprimer quelques souhaits pour la vie de notre Société. Tout d'abord, nous avons maintenant, grâce à l'efficacité de notre Secrétaire Général, un site parfaitement fonctionnel (http:www.tours.inra.fr/societeneuroendocrino). Appropriez-le vous : consultez-le fréquemment, proposez des rubriques originales, adressez-nous des photographies anciennes ou récentes en relation avec la vie de notre Société, demandez à vos doctorants de nous communiquer leur résumé de thèse. Ce site est le vôtre et nous comptons sur tous les membres de la SNE pour le rendre encore plus vivant et attractif. En second lieu, une enquête va être menée par Valérie Mitchell pour dresser un bilan de l'enseignement de la Neuroendocrinologie dans les DEA, futurs Masters et Ecoles Doctorales. Répondez avec précision à cette enquête pour que nous puissions fournir sur notre site une cartographie des filières de Neuroendocrinologie dans nos Universités. Enfin, de nombreux chercheurs de nos laboratoires, notamment parmi les plus jeunes, ne sont pas encore membres de la SNE. Proposons-leur d'adhérer à notre Société et encourageons-les à participer nombreux à nos Colloques annuels pour que ces derniers conservent cette atmosphère familiale qui les caractérise.

En espérant vous revoir nombreux à Rouen en mai, puis à Paris en septembre, je vous souhaite à tous une année heureuse et pleine de succès.