En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu SNE

Société de Neuroendocrinologie

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Le mot du Président

21 janvier 2008

Je commence cet éditorial pendant la trêve des confiseurs, période de l'année où, paradoxalement, les membres de cette corporation ne chôment pas. Ma première pensée est pour remercier Françoise Moos qui, dans les trois années de son mandat, a su maintenir vivace la Neuroendocrinologie francophone.

Je n'en veux pour preuve que le nombre élevé de nouveaux membres (35 en 2007, record à battre) et les succès récents de nos jeunes collègues au Programme National de Recherches en Endocrinologie et Reproduction 2007 de l'Inserm dans lequel 4 des 11 lauréats relèvent de notre discipline. Notre vitalité s'exprime également dans les nouveaux élus à la commission Neuroscience et au Conseil Scientifique de ce même EPST : Hélène, William et Dominique, nous comptons sur vous !

Enfin les seniors sont également de la partie et je recommande tout particulièrement la lecture du dernier (à date, comme disent les québécois) ouvrage d'un de nos anciens présidents Jean Didier Vincent : " Voyage extraordinaire au centre du cerveau " qui, comme tout neuroendocrinologiste le sait, est l'hypothalamus. Il a d'ailleurs trouvé pour un des chapitres intitulé l'hypothalamus's restaurant cette citation très ciblée:

" la salle du sous-sol où était le restaurant était une grande longue pièce encombrée(1) de tabourets, d'escabeaux, de chaises et de tables. " (V. Hugo, dans les Misérables)

Au niveau international, il n'est pas trop tard pour féliciter Yves Tillet et son équipe pour le double succès de 1) l'école de Neuroendocrinologie, organisée en satellite du colloque de Tours (28 étudiants dont ¾ étrangers), sans oublier 2) le colloque lui-même.

Après Tours, nous irons à Strasbourg, du 10 au 12 septembre 2008, pour le 35ème Colloque sous la responsabilité de Valérie Simmoneaux et son équipe. Nous reprendrons les colloques bi-nationaux avec Nice 2009, grâce à Jean Louis Nahon, notre nouveau vice-Président, et Bice Chini, membre du Conseil Scientifique, avant le 8ème congrès IFN de Rouen 2010, sous l'égide d'Hubert Vaudry et son équipe. En 2011, nous retraverserons l'Atlantique pour un colloque au Québec, proposé par Pierrette Gaudreau qui représente la Belle Province au Conseil Scientifique.

Parmi les chantiers lancés par Françoise, on peut mentionner la politique éditoriale de la Société. Ainsi, le récipiendaire de la Lecture Jacques Benoit bénéficie désormais d'un " slot " pour une revue invitée dans les prestigieux Frontiers in Neuroendocrinology. Nous réfléchissons actuellement avec le Journal of Neuroendocrinology à la création des Young Neuroendocrinologists Prize Reviews pour les prix SNE. La formation des étudiants est indispensable à la survie de notre communauté de recherche. Grâce à Emmanuel Moyse, nous allons reprendre le recensement des enseignements de Neuroendocrino-logie maintenant que la réforme LMD est en place. En outre, le Conseil Scientifique a décidé la mise sur le site de la SNE de certains enseignements en partenariat avec la chaîne BIOTV et une expérience pilote est prévue dès janvier 2008.

Je termine cet éditorial, sans déroger à la tradition, en vous adressant mes meilleurs vœux de bonne et heureuse année, tant sur le plan personnel que professionnel. Je ne doute pas qu'en 2008, année et devise olympique obligent, la Neuroendocrinologie n'avance rapidement et avec force vers les sommets.

Citius -Altius - Fortius

Voir aussi

------------------------------

1- Il n'y a pas que l'hypothalamus qui soit encombré. C'est également le cas du système public de recherche en France, avec son Ministère, ses EPSTs, AERES, ANR, PERs, PRES, RTRS, RTRA, neuropôles, cancéropôles, plans divers et variés, etc … Après cette émergence brutale de nouvelles espèces qui ne peut être comparée qu'à l'explosion du Cambrien (si bien décrite dans " It's a Wonderful Life " du regretté Stephen Jay Gould), souhaitons à la Neuroendocrinologie de ne pas terminer sans descendance, comme Hallucigenia, mais d'évoluer aussi harmonieusement que Pikia, l'élégant ancêtre de tous les chordés.