En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu SNE

Société de Neuroendocrinologie

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Tatiana Pronina

19 septembre 2003

Influence de la sérotonine sur la différentiation des neurones à gonadotropin-releasing-hormone chez le rats et la souris pendant l'ontogenèse

Notre travail a étudié l'effet de la sérotonine (5-HT) sur la genèse, la différenciation et la migration des neurones à Gonadolibérine (GnRH) chez le foetus de rat et de souris. Certains rats présentaient un défaut de sérotonine provoqué par un traitement de la mère gestante par la para-chloro-phénylalanine (pCPA) i.p. et une souche de souris (Tg8) présentait au contraire un excès de 5-HT par l'invalidation du gène de la Monoamine-Oxydase A. Nos résutats ont montré que:

1- Chez les rats traités par la pCPA, le contenu en 5-HT est diminué de 50 à 80% entre E 12 et E 21 par rapport aux témoins tandis que ni le taux de DOPA ni celui de catécholamines ne sont modifiés à tous les âges étudiés, excepté une perturbation du contenu en DOPA et noradrénaline à E 21.

2- Le nombre total des neurones à GnRH dans le cerveau anrérieur augmente sous défaut de sérotonine et diminue en cas d'excés en 5-HT, par rapport aux témoins du même âge.

3- La genèse des neurones à GnRH est retardée chez les rats sous défaut de sérotonine comme l'indique un double immunomarquage pour le peptide et la bromo-2-désoxy-uridine (BrdU) après injection de BrdU à la mère gestante.

4- Le pourcentage des neurones à GnRH dans la partie rostrale du cerveau antérieur (c'est à dire dans l'extrémité antérieure de leur trajectoire) est supérieur à celui observé dans la partie caudale chez les foetus de rats déficients en 5-HT alors que c'est le contraire chez les foetus témoins.

5- Le pourcentage des neurones à GnRH dans la partie caudale du cerveau antérieur chez les souris Tg8 est supérieur à celui observé dans la partie rostrale alors que c'est le contraire chez les souris C3H.

6- La densité optique des neurones à GnRH (proportionnelle à leur contenu en peptide) diminue sous défaut de sérotonine et augmente en cas d'excès, par rapport aux témoins.

7- La surface des neurones à GnRH diminue sous défaut de sérotonine et augmente en cas d'excès, par rapport aux témoins.

Ces résultats pemettent de conclure que la sérotonine: a- inhibe la prolifération des cellules précurseurs des neurones à GnRH et donc anticipe leur naissance (2,3); b- stimule la migration des neurones à GnRH jusqu'à leur localisation définitive (4,5); c- stimule la croissance des neurones à GnRH ainsi que la synthèse du peptide et/ou inhibe sa libération (6, 7).

*****************

Summary :

Serotonin influence on the development of the gonadotropin-releasing-hormone-producing neurons in fetal rats and mice

This study evaluated the influence of serotonin (5-HT) on the origin, differentiation and migration of gonadotropin-releasing hormone (GnRH)-neurons in fetal rats and mice. Rats with a pharmacologically-induced 5-HT deficiency ( p-chlorophenylalanine, i.p.) and Tg8 mice with an excess of 5-HT because of knock-out of the gene for monoamine oxidase A were used to approach this problem. According to our data:

(1) In pCPA treated rats the 5-HT content decreased at 50-80% at 12-21 embryonic days (E12-E21) compared to the controls, while the content of catecholamines and DOPA did not change at all studied ages, except a perturbation of the DOPA and noradrenaline content at E21 compared to the respective controls;

(2) The total number of GnRH neurons in the forebrain increased under 5-HT deficiency and decreased under 5-HT excess compared to the controls;

(3) The genesis of GnRH neurons in the 5-HT deficient rats was retarded compared to the controls, that was shown with double immunolabelling of bromo-2-deoxyuridine (BrdU) and GnRH, following BrdU injections to pregnant rats;

(4) The fraction of GnRH neurons in the rostral part of the forebrain and hence trajectory of the GnRH neuron migration in 5-HT-deficient fetal rats exceeded that in the caudal part, while there was the reverse in control fetuses;

(5) The fraction of GnRH neurons in the caudal part of the forebrain in Tg8 mice exceeded that in the rostral part, while there was the reverse in C3H mice;

(6) The optical density (intraneuronal concentration of GnRH) decreased under 5-HT deficiency and increased under 5-HT excess compared to controls;

(7) The area of GnRH neurons decreased under 5-HT deficiency and increased under 5-HT excess compared to controls.

From the above data it follows that 5-HT: a) inhibits the proliferation of the GnRH neuron precursor-cells and thus anicipates their birth (res. 2, 3); b) stimulates the GnRH neuron migration to the place of their final location (res. 4, 5); c) stimulates the growth of GnRH-neurons and GnRH synthesis and/or inhibits GnRH release (res. 6, 7).

Mots clés: gonadotropin-releasing-hormone, sérotonine, ontogenèse, rat, souris

Présentée le 19 septembre 2003

Laboratoire où a été préparé la thèse:

CNRS UMR7101, Neurobiologie des Signaux Intercellulaires Université de Paris VI, 7 quai St Bernard, 75252 Paris Cedex 05, France - Institut de Physiologie Normale, 8 rue Baltiiskaya, Moscou, Russie

Nom du directeur de thèse: Pr André Calas, Prof Mikhail Ugrumov