En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu SNE

Société de Neuroendocrinologie

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Lourdes Mounien

21 septembre 2006

Étude du rôle des neurones à POMC du noyau arqué dans le contrôle de la prise alimentaire : relations avec les systèmes neuropeptidergiques à NPY et à PACAP.

Les neurones hypothalamiques à proopiomélanocortines (POMC) et à neuropeptide Y (NPY) exercent des actions opposées sur l'appétit. Le NPY a un puissant effet orexigène et réduit la dépense énergétique alors que l'alpha-melanocyte-stimulating hormone (alpha-MSH), issue du clivage protéolytique de la POMC, diminue la prise de nourriture et stimule le catabolisme. L'invalidation des gènes codant les récepteurs centraux de l'alpha-MSH, les MC3-R et MC4-R, a mis en évidence leur rôle complémentaire dans l'homéostasie énergétique. Nous avons démontré que les ARNm codant le MC3-R et le MC4-R sont exprimés dans le NA, lequel contient un grand nombre de corps cellulaires à NPY. Afin de déterminer si les neurones à NPY peuvent constituer une cible directe des mélanocortines, nous avons recherché la présence des ARNm du MC3-R et du MC4-R dans cette population neuronale. L'étude par double marquage en hybridation in situ montre qu'une proportion importante de neurones à NPY (38+/-1%) contiennent les ARNm codant le MC3-R. En revanche, un faible nombre de neurones à NPY expriment les transcrits du MC4-R (9+/-2%). Ces résultats suggèrent que les mélanocortines peuvent contrôler directement l'activité des neurones à NPY préférentiellement via l'activation des MC3-R. Nous avons précédemment montré que le NPY inhibe la biosynthèse et la libération de l'alpha-MSH hypothalamique. La présente étude révèle l'existence d'interactions étroites entre les voies contrôlant positivement (NPY) et négativement ( alpha-MSH) l'homéostasie énergétique.

Il a été montré que l'injection intra-cérébroventriculaire (icv) du pituitary adenylate cyclase-activating polypeptide (PACAP) induit une diminution de la prise de nourriture. Toutefois, les réseaux neuronaux impliqués dans l'effet anorexigène du PACAP sont méconnus. Il est bien établi que le PACAP et deux de ses récepteurs (PAC1-R et VPAC2-R) sont exprimés dans le NA, site majeur d'expression des neurones à POMC. Ces différentes observations suggèrent que le PACAP pourrait exercer son action sur le métabolisme en modulant l'activité des neurones à POMC du NA. Dans un premier temps, nous avons montré que près de la moitié des neurones à POMC expriment les ARNm du PAC1-R et/ou du VPAC2-R. Puis, nous avons démontré, sur un modèle d'explants hypothalamiques de rat en incubation statique, que le PACAP stimule significativement l'expression du gène de la POMC ainsi que la biosynthèse et la libération de l'alpha-MSH. Le PACAP6-38, un antagoniste non-sélectif des récepteurs du PACAP, abolit les effets du PACAP sur l'expression de la POMC. En revanche, le VIP, un agoniste des VPAC2-R, ne mime pas les actions du PACAP, ce qui suggère que les effets observés sur les neurones à POMC, dans notre modèle ex vivo, passent par l'activation des PAC1-R. Les données obtenues ex vivo nous ont incités à rechercher si la voie mélanocortinergique était impliquée dans l'effet anorexigène du PACAP observé in vivo. L'injection par voie icv de PACAP à des souris affamées diminue leur consommation de nourriture. La co-administration du PACAP6-38 ou du SHU9119, un antagoniste des récepteurs des mélanocortines, atténue significativement l'effet anorexigène du PACAP. L'administration centrale de VIP n'a aucun effet sur la prise de nourriture des souris. Les taux d'ARNm codant la POMC et le MC4-R sont significativement augmentés, respectivement, 30 et 15 minutes après l'injection de PACAP. Enfin, chez les souris dont le gène du PAC1-R a été invalidé, l'expression de la POMC est significativement diminuée dans le NA. Ce résultat suggère l'existence d'un tonus activateur du PACAP endogène sur les neurones à POMC qui s'exerce via l'activation du PAC1-R. L'ensemble de nos études, ex vivo et in vivo, indique pour la première fois que le PACAP pourrait diminuer la prise de nourriture en activant le système hypothalamique à POMC et ceci préférentiellement via le récepteur PAC1-R.

L'ensemble de ces données apporte de nouveaux éléments dans la compréhension du rôle des neurones à POMC du NA dans le contrôle de l'homéostasie énergétique.

Mots clefs : mélanocortines, récepteur, POMC, PACAP, NPY, prise alimentaire, fonctions neuroendocriniennes

Présentée le 21 septembre 2006

Laboratoire où a été préparée la thèse :

Laboratoire de Neuroendocrinologie Cellulaire et Moléculaire, IFRMP 23, Unité INSERM 413, Faculté des Sciences, Université de Rouen, 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex

Nom du directeur de thèse: Dr Sylvie Jégou (INSERM U413, Rouen)