En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu SNE

Société de Neuroendocrinologie

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Claude Colomer

15 décembre 2008

Plasticité des voies de communications intercellulaires dans la glande médullosurrénale en réponse au stress

Au quotidien, notre organisme est soumis aux variations du milieu environnant, bien souvent perçues comme des facteurs de stress. En réponse à un stress, les catécholamines (adrénaline et noradrénaline) sécrétées par les cellules chromaffines de la glande médullo-surrénale sont parmi les premières hormones à être libérées dans le sang. La sécrétion de catécholamines est sous le contrôle principal de la libération d'acétylcholine à la synapse entre les terminaisons du nerf splanchnique et les cellules chromaffines. Toutefois, des travaux antérieurs menés au laboratoire ont montré que la voie de communication intercellulaire médiée par des jonctions gap entre cellules chromaffines est également impliquée dans la sécrétion de catécholamines. Au cours de cette thèse, nous avons montré, dans des tranches de glandes surrénales de rats mâles adultes soumis à un protocole de stress au froid (4°C pendant 5 jours) que la transmission synaptique et couplage électrique jonctionnel entre cellules chromaffines étaient augmentés.

Concernant la communication jonctionnelle, nos résultats montrent une augmentation significative (20% versus 80%) du nombre de cellules chromaffines couplées (enregistrement du courant jonctionnel entre paires de cellules chromaffines en double patch-clamp et diffusion de jaune de Lucifer). L'augmentation du couplage électrique est associé à l'apparition d'un couplage robuste dans 50% des paires de cellules, couplage qui permet la transmission de potentiels d'action entre cellules couplées. Concernant les mécanismes cellulaires mis en jeu, nous montrons une augmentation de l'expression des connexines 36 et 43 et d'une de leur protéine d'échafaudage Zona Occludens-1. Dans le but d'identifier les facteurs impliqués dans ces effets, nous avons entrepris de caractériser les effets d'une application de vasopressine (neuropeptide impliquée dans les états de stress et libérée par les cellules chromaffines) sur les cellules chromaffines. Nous avons ainsi montré que le pourcentage de cellules chromaffines présentant des augmentations de la [Ca2+]i en réponse à la VP double chez les rats stressés. De plus, le couplage jonctionnel entre cellules chromaffines, mis en évidence par la présence de signaux calciques synchrones est également augmenté en réponse à la VP. Ces résultats sont mimés par la d[Leu4,Lys8]VP, agoniste sélectif des récepteurs V1b de la VP.

Concernant l'augmentation de la transmission synaptique, nous avons orienté nos travaux vers l'étude des récepteurs nicotiniques alpha9/alpha10, récemment décrits dans les cellules chromaffines. Nos résultats décrivent l'implication de ces récepteurs dans la transmission synaptique et surtout montrent une augmentation de leur expression ainsi que leur contribution majeure, comparée aux autres récepteurs nicotiniques, dans le courant induit par l'acétylcholine chez les rats stressés,

En conclusion, ce travail de thèse décrit pour la première fois une plasticité du couplage jonctionnel de la glande médullo-surrénale dans des conditions physio-pathologiques. L'augmentation de la communication jonctionnelle entre cellules chromaffines et que de l'activité synaptique contribue de toute évidence à améliorer l'efficacité du couplage stimulation-sécrétion et représente un mécanisme endogène par lequel le tissu médullo-surrénalien assure une libération de catécholamines appropriée lors d'états de stress.

Mots clefs : stress, glande médullosurrénale, jonction gap, transmission synaptique, récepteurs nicotiniques, couplage stimulation-sécrétion, vasopressine.

Thèse soutenue le 15 décembre 2008

Laboratoire où a été préparée la thèse :

Institut de Génomique Fonctionnelle

CNRS UMR5203 - INSERM U661 - Universités Montpellier 1 et 2

Département d'Endocrinologie

Equipe "Genèse et Organisation des Réseaux Neuroendocrines"

141 rue de la Cardonille

34094 Montpellier CEDEX 5

Nom du directeur de thèse : Dr. Nathalie C. Guérineau