En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu SNE

Société de Neuroendocrinologie

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Sigolène Larivière

18 décembre 2008

Mécanismes d’adaptation de la signalisation de la cellule gonadotrope hypophysaire à la commande hypothalamique : Étude du couplage du récepteur de la GnRH à la voie AMPc

La GnRH, régulateur majeur de la fonction de reproduction, contrôle la synthèse et la sécrétion des gonadotropines hypophysaires par l’intermédiaire d’un récepteur (R-GnRH) à 7 domaines transmembranaires couplé à de nombreuses voies de signalisation. Bien que la voie AMPc soit essentielle à la fonction gonadotrope, la capacité du R-GnRH à se coupler à cette voie ainsi que les mécanismes impliqués restent controversés. Nos résultats lèvent cette controverse en établissant que le R-GnRH se couple à cette voie dans la lignée gonadotrope L«bêta»T2. Ils révèlent de plus un couplage atypique du R-GnRH au système AC/AMPc qui implique le recrutement préalable des PKC. En développant plusieurs approches pharmacologiques combinées à la surexpression de dominants négatifs, nous avons établi que seules les isoformes de PKC nouvelles «delta» et «epsilon» sont impliquées dans ce processus. L’activation de la voie AMPc impliquerait la phosphorylation des AC5 et/ou 7, que nous avons caractérisées dans les cellules L«bêta»T2. En outre, nous avons montré que des stimulations prolongées du R-GnRH sont nécessaires au recrutement de la voie AMPc, suggérant que cette voie de signalisation ne pourrait être recrutée par le neuropeptide in vivo que lors de stimulations massives du R-GnRH.

Notre étude met également en évidence dans la lignée L«bêta»T2 une désensibilisation hétérologue de la signalisation d’un autre neuropeptide hypophysiotrope, le PACAP, induite par la GnRH. Ce phénomène se traduit par une inhibition rapide et puissante, par les PKC nouvelles, du couplage du R-PAC1 à la voie AMPc. Dans ce contexte, nous avons identifié un des mécanismes potentiels de cette regulation croisée en démontrant pour la première fois que la GnRH augmente la phosphorylation du R-PAC1 par l’intermédiaire des PKC.

L’ensemble de ces résultats suggère que dans la cellule gonadotrope in vivo, la GnRH contrôle finement l’activation de la voie AMPc par l’intermédiaire des PKC nouvelles. Cette voie de signalisation ne serait recrutée que lors de sécrétions soutenues de la GnRH, comme lors de la décharge préovulatoire du cycle ovarien, contribuant ainsi à la plasticité fonctionnelle de la cellule gonadotrope.

Présentée le 18 décembre 2008

Laboratoire où a été préparée la thèse:

"Physiologie de l’axe gonadotrope", UMR7059, Université Paris 6

Nom du directeur de thèse : Prof Joëlle Cohen-Tannoudji