En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu SNE

Société de Neuroendocrinologie

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Van Waes Vincent

04 février 2008

Vulnérabilité à l'éthanol chez le rat adolescent et adulte : Impact du stress prénatal.

Identifier les facteurs capables de prédire et/ou de modifier la vulnérabilité à l'éthanol constitue une étape importante dans la compréhension des origines de l'alcoolisme. L'objectif de cette thèse était de déterminer si l'exposition à un stress lors de la période intra-utérine pouvait moduler durablement (lors de l'adolescence et à l'âge adulte) la vulnérabilité à l'éthanol. Pour cela, nous avons utilisé le modèle du stress prénatal chez le rat (stress de contention de la mère gestante). Deux aspects furent étudiés: 1) la sensibilité aux effets hormonaux, neurobiologiques et comportementaux produits par une administration d'éthanol ; 2) la propension à consommer l'éthanol.

1) Quel est l'impact du stress prénatal sur la sensibilité aux effets de l'éthanol ?

Nous avons démontré que les animaux adolescents stressés prénatalement sont moins sensibles aux effets d'une injection d'éthanol au niveau hormonal (hypo-activation de l'axe corticotrope) et neurobiologique (hypo-activation des défenses anti-oxydantes dans l'hippocampe) . Une alcoolisation chronique de plusieurs mois (éthanol 10%, voie orale) engendrait des déficits partiels de la reconnaissance spatiale chez les rats témoins. Au contraire, ce même traitement améliorait les performances des animaux stressés (abolition de déficits mnésiques constitutifs) . Nous n'avons pas observé de dommage oxydatif dans l'hippocampe après l'alcoolisation chronique. En revanche, dans cette structure cérébrale, les récepteurs métabotropiques au glutamate du type I et II étaient affectés différemment par l'éthanol chez les rats exposés au stress prénatal. Ces variations pourraient en partie sous-tendre les effets opposés de l'éthanol sur la mémoire chez les animaux témoins et stressés.

2) Quel est l'impact du stress prénatal sur l'appétence pour l'éthanol ?

Nous avons évalué chez les rats stressés in utero la préférence pour l'éthanol lors de l'adolescence, période critique dans développement des conduites addictives, et à l'âge adulte. Nos résultats montrent que le stress prénatal n'altère pas la préférence pour l'éthanol chez le rat mâle. Cependant, un traitement chronique à l'éthanol augmente les quantités de DeltaFosB (un facteur de transcription impliqué dans la vulnérabilité à la consommation de drogues) dans le noyau accumbens, sélectivement chez les rats stressés in utero. Enfin, en évaluant la consommation de rates femelles stressés in utero, nous avons observé une interaction entre le stress prénatal et les conditions d'élevage. Ainsi, les rates adolescentes stressées présentaient une préférence pour l'éthanol plus élevée que les témoins lorsqu'elles étaient élevées à deux par cage. Cependant, l'isolation sociale lors de l'adolescence augmentait fortement la préférence pour l'éthanol chez les rates témoins mais n'avait pas d'impact chez les femelles soumises au stress prénatal.

L'ensemble de ces résultats indique que le stress in utero, en interaction avec d'autres facteurs expérimentaux, modifie durablement chez le rat la sensibilité aux effets produits par l'éthanol, ainsi que la propension à consommer cette substance. Nos données complètent les travaux antérieurs démontrant qu'une exposition à un stress prénatal augmente la vulnérabilité à certaines substances d'abus (i. e. psychostimulants et opiacés). De surcroît, elles soulignent l'importance de prendre en compte l'histoire de l'individu, même très précoce, pour appréhender la genèse des conduites addictives.

Mots clefs :Alcool, axe corticotrope, mémoire, stress oxydatif, hippocampe, mGluR, hybridation in situ, dépendance

Présentée le 4 février 2008

Laboratoire où a été préparée la thèse :

Stress perinatal / Toxicologie Analytique, Bâtiment SN4.1, 59655 Villeneuve d'ASCQ Cedex

Nom du directeur de thèse: Dr Muriel Darnaudéry et Pr Michel Lhermitte