En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu SNE

Société de Neuroendocrinologie

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Afnan Atallah

06 décembre 2016

Effects of sex steroid hormones on the neurovascular unit in the mouse hypothalamus

Résumé

La barrière hémato-encéphalique (BHE), située au niveau des microvaisseaux cérébraux, est particulièrement importante pour le maintien de l’homéostasie et le fonctionnement normal du système nerveux central (SNC). Les interactions entre les constituants de l’unité neurovasculaire sont primordiales pour la mise en place et le maintien cette barrière, et les jonctions serrées endothéliales permettent de limiter la diffusion paracellulaire des substances du compartiment sanguin vers le parenchyme cérébral. L’intégrité de la BHE est altérée dans de nombreuses maladies neurologiques et métaboliques, et ce dysfonctionnement peut en être la cause ou la conséquence. Les vaisseaux cérébraux sont des tissus cibles des hormones stéroïdes sexuelles. Ces hormones peuvent modifier le tonus vasculaire, la fonction endothéliale, le stress oxydatif et la réponse inflammatoire chez le rat mâle ou femelle, ou dans des cellules endothéliales en culture. Actuellement, c’est le rôle protecteur des estrogènes sur la fonction vasculaire chez la femelle qui est le mieux connu. La prévalence du risque de maladies cérébrovasculaires est prédominante chez l’homme, tandis que plusieurs études montrent que les femmes sont relativement protégées. Dans le système nerveux central mâle, la testostérone peut agir soit directement via les récepteurs des androgènes, soit indirectement par activation des récepteurs des estrogènes après sa conversion en estradiol par l’aromatase cytochrome P450, rendant l’interprétation difficile. Dans ce contexte, les effets de la testostérone au niveau cellulaire et moléculaire sur les capillaires cérébraux restent encore à être étudiés plus précisément. Une meilleure compréhension de la physiologie de la BHE permettra d’ouvrir de nouvelles perspectives dans la prise en charge des maladies neurologiques et métaboliques impliquant un dysfonctionnement de la BHE et  le développement de molécules thérapeutiques pouvant franchir cette barrière.
Le but de mon travail de thèse a été d’étudier les effets des hormones stéroïdes gonadiques sur l’unité neurovasculaire chez la souris en se concentrant sur l’aire préoptique médiane (APOM) de l’hypothalamus, région cérébrale particulièrement sensible aux hormones stéroïdes sexuelles.
Dans cet objectif, des souris mâles et femelles gonadectomisés ont été utilisées pour étudier tout d’abord l’implication de ces hormones dans l’intégrité et la fonction de la BHE et leur impact sur le parenchyme environnant. Mes résultats montrent une augmentation de la perméabilité de la BHE dans APOM après déplétion chronique en testostérone chez le mâle ou en estrogènes chez la femelle. Chez le mâle castré, elle est associée à une désorganisation des jonctions serrées et une diminution d’expression des protéines les constituant, à une activation des astrocytes et de la microglie, et à une augmentation de l’expression de molécules inflammatoires. La supplémentation en testostérone après castration permet de restaurer la perméabilité sélective de la BHE et annule presque complètement les caractéristiques inflammatoires. Les récepteurs des androgènes et des estrogènes peuvent être impliqués dans la régulation médiée par la testostérone de la formation et du maintien des jonctions serrées endothéliales. Ainsi, la seconde partie de mon travail a consisté en l’étude du rôle de ces récepteurs en utilisant un modèle de lignée de souris transgéniques invalidées de manière sélective pour le récepteur neural des androgènes mettant ainsi en évidence l’effet délétère de l’absence de ce récepteur sur l’intégrité de la BHE et des jonctions serrées. Pour compléter, un modèle ex vivo de tranches d’hypothalamus a permis d’appréhender les effets à court terme de la testostérone sur la BHE. Les résultats préliminaires suggèrent que la testostérone peut, en quelques heures, agir sur les jonctions serrées et  transport trans-endothélial, et aurait une action anti-inflammatoire.
Ces résultats montrent pour la première fois un rôle activationnel réversible de la testostérone sur la physiologie de la BHE et la neuroinflammation chez la souris mâle, et, plus largement, apporte de nouveaux éléments sur les effets des hormones stéroïdes sexuels sur la physiologie cérébrovasculaire chez la souris.

Mots-clés : barrière hémato-encéphalique ; jonctions serrées, récepteur des androgènes, récepteurs des estrogènes ; neuroinflammation.

Présentée le 7 juillet 2016

Laboratoire où a été préparée la thèse : Laboratoire Neurosciences Paris-Seine (NPS) – INSERM U 1130, CNRS UMR 8246, UPMC UM 119 - Neuroplasticité et comportements de la reproduction

Nom du directeur de thèse : Valérie Grange-Messent