En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu SNE

Société de Neuroendocrinologie

Zone de texte éditable et éditée et rééditée

Circuits cérébraux et mécanismes de l’homéostasie énergétique dans l’obésité

Denis Richard

Université Laval Québec

L’obésité résulte d’un déséquilibre entre la prise alimentaire et la dépense énergétique favorisant la déposition excessive de tissu adipeux . Le déséquilibre énergétique est favorisé par l’environnement « obésogène » d’aujourd’hui et par la susceptibilité génétique des individus à l’excès de poids. Au fil des ans, son étude a suscité un intérêt accru compte tenu de l’importance de prévenir et de traiter l’obésité, source de maladies sérieuses et dont la prévalence n’a cessé d’augmenter au cours les 5 dernières décennies. On a pu identifier certains des principaux systèmes ou circuits neuronaux impliqués dans les contrôles de la prise alimentaire et de la dépense énergétique. Ces contrôles sont assurés par des neurones liant différentes structures en réseaux. Le contrôle de la prise alimentaire est ultimement gouverné par un réseau appétitif cortico-limbique impliquant le cortex préfrontal, siège des fonctions exécutives, et la voie dopaminergique mésolimbique qui inclut l’aire tegmentale ventrale et le noyau accumbens et qui gère les composantes motivationnelles/attentionnelles et hédoniques associées à l’ingestion de nourriture. Le réseau appétitif cortico-limbique établit la valeur des stimuli alimentaires et gère l’ingestion en lien avec les variations des réserves énergétiques. De fait, le contrôle de la prise alimentaire dépend aussi d’un réseau autonome qui détecte les variations des réserves et qui gère en plus le contrôle de la dépense énergétique. Ce dernier contrôle est entre autres exercé sur la graisse brune, qui constitue un remarquable effecteur de dissipation d’énergie (thermogenèse). Des travaux récents ont démontré la présence, chez l’homme, d’une graisse brune active, pouvant contribuer à la dépense d’énergie. Le réseau autonome de régulation inclut essentiellement des neurones de l’hypothalamus et du tronc cérébral. Ces neurones sont reliés au réseau appétitif cortico-limbique et contrôlent en parallèle l’activité thermogène de la graisse brune via le système nerveux sympathique (SNS). Ils sont retrouvés dans différents noyaux incluant les noyaux arqué (ARC) et ventromédian (VMH) de l’hypothalamus d’où émergent des neurones produisant la pro-opiomélanocortine (ARC POMC) de même que des neurones synthétisant le facteur stéroïdogénique-1 (VMH SF-1). Les neurones SF-1 du VMH sont des neurones stimulateurs de la thermogenèse. Les neurones à POMC forment, avec les neurones arborant le récepteur de la mélanocortine 4 (MC4R) et les neurones produisant l’agoutirelated- peptide, le système mélanocortine cérébral, dont le rôle dans la régulation du bilan d’énergie apparaît incontestable. La stimulation de ce système produit des effets cataboliques (diminution des réserves énergétiques) en inhibant la prise alimentaire et stimulant la thermogenèse. Les neurones du réseau autonome de régulation du bilan d’énergie sont en mesure de détecter les variations des réserves énergétiques. La détection de ces variations est inhérente aux changements circulants d’hormones ou de nutriments et au processus d’homéostasie énergétique. Les principales hormones homéostatiques sont la leptine et la ghréline dont les effets centraux sont respectivement cataboliques et anaboliques (augmentation des réserves énergétiques). La leptine et la ghréline ont aussi des actions extra-hypothalamiques, précisément sur réseau appétitif cortico-limbique. Ces hormones modulent l’activité du système mélanocortine directement. Elles peuvent agir aussi via des cellules intermédiaires tels les neurones exprimant l’acyl-CoA binding domain-containing 7, dont le rôle dans la régulation du bilan d’énergie vient d’être proposé. Enfin, la leptine et la ghréline exerce leurs effets via des systèmes de signalisation complexes, incluant les complexes protéiques mTOR (mechanistic target of rapamycin), lesquels incluent deptor, protéine exprimée dans l’hypothalamus médiobasal et dont la surexpression prévient l’obésité. En conclusion, l’étude de la régulation du bilan d’énergie a fait des progrès immenses au cours des dernières années mais demeure incomplète et nécessaire à la compréhension de la physiopathologie de l’obésité.